Projet Weaver

PROJET WEAVER

notation: +1+x

Il était tard et il faisait froid dans les rues de Londres. William se frotta les mains dans l'espoir de se réchauffer quelque peu. Il avait passé la journée à chercher des petits boulots pour qu'il puisse manger, mais il n'avait pas gagné assez. Tout ce qu'il avait pu s'acheter était un peu de pain qu'il avait déjà engloutit. Au bout de quelques instants, il réalisa que c’était inutile, ses mains étaient complètement gelées. Finalement, il songea à rentrer au plus vite. Il se mit à marcher vite, à la limite entre marcher et trottiner. La rue était complètement vide, à part quelques personnes qui comme lui se dépêchaient de rentrer chez elles. Il fut lui-même étonné d'arriver à bousculer une personne, sans le faire exprès.

— Hey, petit, tu n'oublies pas un truc, dit la personne bousculée.
— Excusez-moi, monseigneur.

William fut à nouveau étonné en prononçant ces mots. Pourquoi avait-il appelé cette personne ainsi ? Il prit quelques instants pour observer la personne. Un jeune homme qui semblait tout juste plus âgé que lui, il ne devait avoir que trois ans de plus. "Physiquement", pensa-t-il comme un ajout amené par son subconscient. Il était aussi habillé de manière étrange, une tunique rouge composée de motifs complexes lui donnant un certain charme, il avait des yeux bleus et de courts cheveux bruns. Il était accompagné de deux hommes vêtus de longues pièces de tissu enchevêtrées, ne laissant percevoir que deux lueurs jaunes dans l'ombre de leurs visages. Un frisson passa dans le dos de William, il ne savait pas si c’était dû au froid, son instinct, les deux… ou autre chose.

— Petit, le temps que je t'ai sous la main, j'aurai besoin d’informations, tu es un garçon bien élevé et tu vas m'aider, n'est-ce pas ?
— Bien sûr, monsi… monseigneur.

Encore ? Pourtant William en était sûr, il voulait dire monsieur. Et pourquoi est-ce qu'il avait accepté ? Il avait froid, il voulait rentrer et il vit que l'homme souriait.

— Mais, avant toute chose, il faut se présenter, je me nomme Nariis, Nariis Da'kenth.
— Je… je m’appelle William Weaver, mon… monseigneur.

"Arrête, pourquoi tu lui réponds ?" Pensa-t-il, il voulait courir loin, mais son corps ne bougeait pas et pourquoi ? Que pouvait bien être ce maléfice ? Une idée lui vint soudainement, la manière dont il appelait inconsciemment ce Nariis, le fait qu'il lui répondait inconsciemment et le fait qu'il ne pouvait faire ce qu'il voulait en ce moment. "Et si ce Nariis m'avait ensorcelé ?" Non, ça ne pouvait être possible, mais cela expliquerait bien des choses.

— Alors, petit, tu es tout pâle. Tu as un problème ? Peut-être que je peux t'aider ?
— Je… Que… mais. Bégaya William qui était perdu dans ses pensées.
— Finalement, je pense que tu ne m'aideras pas, William. Personne ici ne m'aidera. Ce monde n'a donc, finalement, aucune utilité pour moi.
— Qu'est-ce que vous êtes ? Réussit finalement à demander William.

Nariis eut un léger rictus, il se retourna et prit la direction d'une sombre ruelle. William se tenait toujours là, immobilisé par la peur. Il ne savait pas quoi faire, il avait peur. L’adrénaline causée par la peur et son envie de fuir réchauffait son corps. Il entendit un bruit sourd dans la ruelle où l'homme était parti. La curiosité prit le dessus sur sa peur, il avait envie de connaître la vérité et il s’approcha. Il observa la ruelle et ne vit rien, pourtant, cela ne faisait même pas cinq ou dix secondes. Il observa la ruelle, analysant les détails. Il vit des traces de brûlures au sol, il eut un nouveau frisson. Il leva la tête et la tourna vers les ténèbres créées par le tournant de la ruelle. Il vit deux lueurs jaunes braquées sur lui, il se retourna et se mit à courir, qu'importait la direction, juste loin d'ici, loin de tout ça. Loin de ces yeux qui l'observait dans les ténèbres.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License